Image
Bandeau Travaux Publics

Travaux publics

Voiries et travaux divers (VRD), génie civil, voies ferrées, terrassements, logements collectifs, aménagements urbains, construction de routes, eaux et fluides, travaux électriques, réseaux souterrains, travaux maritimes et fluviaux… Les entreprises de Travaux Publics travaillent sur des projets portant sur un champ d’action très vaste. Elles construisent, installent et entretiennent des équipements répondant à de nombreux types de besoins. Il s’agit d’un secteur dynamique et porteur, qui offre de nombreuses opportunités professionnelles à des profils de différents niveaux d’études. Focus sur les formations en travaux publics proposées par LÉA-CFI.

Texte

Travaux publics et génie civil

En quoi ça consiste ?

Les travaux publics désignent les travaux de construction et d’agencement des infrastructures dans le secteur public (eau, électricité, gaz, haut débit, moyens de transport, etc.). Si les tâches administratives sont assurées par l’administration publique, l’exécution des travaux, elle, est confiée à des prestataires privés choisis par appels d’offres. Ces entreprises s’attèlent à la construction des infrastructures et autres ouvrages indispensables au quotidien, mais assurent également leur entretien. Le génie civil, pour sa part, recouvre des domaines d’application très larges : les travaux publics relatifs aux transports (routes, gros œuvres, ports, tunnels, voies ferrées, ouvrages d'art, canaux…), les constructions hydrauliques (barrage, digues, jetées…) ou encore les infrastructures urbaines (égouts, réseau d’assainissement, aqueducs…).

Un secteur à forte employabilité

Secteur stratégique, le BTP comprend 656 000 entreprises en France, totalisant plus d’un million et demi d’emplois. Avec une formation en bâtiment, il est possible d’occuper des postes à responsabilité, principalement au sein de PME et de grands groupes du BTP et du génie civil, mais également au sein des collectivités territoriales et autres organismes publics. Les recrutements concernent toutes les régions de l'Hexagone. Rien qu’en 2020, plus de 250 000 salariés ont été recrutés, selon l’Observatoire des métiers du BTP. Preuve que le secteur ne connaît pas la crise. En effet, les débouchés sont nombreux et les employeurs ont continuellement besoins de jeunes profils compétents et qualifiés. Du Bac au Bac+5, le secteur des travaux publics s’appuie sur de nombreux corps de métiers, offrant de belles opportunités de carrière et d’excellentes perspectives d’évolution. Une formation en bâtiment vous ouvre de belles perspectives, n’est-ce pas ?

Un travail d’utilité publique

La France compte des leaders mondiaux en matière de travaux publics qui accomplissent un travail d’utilité publique. Le secteur répond à des besoins énormes, notamment en matière d’amélioration, d’entretien et de rénovation du patrimoine d’infrastructures existantes. Il entretient, par ailleurs, les aménagements dédiés à la transition écologique (construction de pistes cyclables, installation de bornes pour les voitures électriques et d’infrastructures pour les énergies renouvelables…). Les acteurs du marché, qui sont diplômés d’une formation en bâtiment, ont également un rôle clé à jouer sur les chantiers liés au déploiement de la fibre. Il va sans dire que travailler dans les travaux publics permet de prendre part à des projets utiles pour l’ensemble de la société. En effet, les travaux publics visent à offrir aux citoyens une meilleure qualité de vie, tout en améliorant la cohésion entre les territoires. Pour ce faire, ils réalisent des infrastructures destinées à faciliter les déplacements, les transports des personnes et des marchandises. Ils mettent, aussi, en place, des installations qui améliorent la qualité des connexions internet. Le secteur des travaux publics crée, ainsi, un impact positif sur tous les pans de l’économie, générant d’importantes opportunités de développement et de croissance.

Pourquoi suivre une formation en TP ?

Obtenir des compétences

Élément essentiel pour développer les compétences recherchées par les entreprises des TP, la formation en travaux publics permet de s’adapter aux évolutions du secteur, notamment en matière de nouvelles technologies, de transition numérique, d’évolution des techniques d’intervention… En optant pour une formation en bâtiment de qualité, il est, ainsi, possible d’acquérir le socle technologique nécessaire à l’exercice des métiers et des activités propres aux travaux publics. Une fois diplômés d’une formation en TP, les titulaires n’auront ainsi aucune difficulté à réussir leur insertion et à prétendre à des postes intéressants dans l'activité professionnelle de leur choix.

Se former avec des pros à l’école et sur le terrain

L’autre avantage et non des moindres de la formation en TP est le gain d’expérience professionnelle. En effet, grâce à l’alternance, les étudiants ont l’opportunité d’apprendre des savoir-faire et d’acquérir des compétences clés auprès de professionnels expérimentés. Cette première expérience fait, par ailleurs, la différence sur le marché de l’emploi et constitue un atout indéniable lors d’une candidature pour un premier emploi.

Se spécialiser

Les formations professionnalisantes dans les travaux publics proposent de nombreuses spécialisations. Il est, ainsi, possible de développer une réelle expertise dans des domaines tels que le management de projet, la conduite de travaux, le développement durable, la propriété intellectuelle et industrielle… Les domaines de l’économie de la construction, de la gestion administrative et budgétaire, de la construction durable, ou encore de l’approvisionnement des matériels et des matériaux constituent également des champs d’expertise pour les profils issus de formations en TP.

Obtenir un diplôme reconnu

À l’issue d’une formation en travaux publics, les étudiants obtiennent un diplôme reconnu qui leur ouvre la voie vers la vie active. Un diplôme reconnu atteste un niveau d’études qui correspond bel et bien au niveau de qualification enregistré. Il garantit, notamment, la validation des compétences et des savoirs nécessaires à l’exercice des différents métiers de ce secteur. Il constitue un repère incontournable pour les recruteurs en quête de profils qui répondent à leurs besoins réels.

Se former à l’école LÉA-CFI

LÉA-CFI travaille à impulser une dynamique pédagogique nouvelle ayant pour vocation de construire la Ville de demain, qui sera intelligente et connectée et respectueuse des valeurs de développement durable et de gestion raisonnée des ressources. Pour atteindre cet objectif ambitieux, LÉA-CFI s’engage à former de futurs professionnels curieux, responsables et conscients des défis qu'ils auront à relever pour être des acteurs ayant des impacts positifs sur leur environnement. L’école mise ainsi sur une stratégie alliant innovation pédagogique et plateformes à la pointe de la technologie. LÉA-CFI propose 50 formations initiales. Innovantes et professionnalisantes, elles assurent un taux d’insertion, à 7 mois, supérieur à 79 %. L’école a formé 2214 étudiants en apprentissage et en temps plein en 2021, avec un taux de réussite aux examens qui s’élève à 89 %. Alors, qu’attendez-vous pour rejoindre l’une de nos formations en bâtiment ?